top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMaryline Bourdin

Peindre sans pinceaux

Dernière mise à jour : 9 août 2021

Le soir, j'emmène mes toiles en cours dans ma chambre. Mon dernier regard se pose sur celles-ci. Je peux alors poursuivre en m'endormant. J'invente la suite. Je m'endors.

Au réveil, la toile est là. Elle est prête à accueillir les mouvements de la façon dont je l'ai pensée au coucher, en dormant, puis au réveil.

Cela entraine quelques insomnies, les soirs où je suis proche de ce que j'imagine. J'aime retrouver mes pinceaux au réveil. Mais il faut laisser un peu de place au quotidien.

C'est bien aussi, le quotidien.


Mais lui aussi me rapproche de l'envie de peindre.


Je constate mon immersion complète dans l'art - Peines ou joies sont converties en couleurs et en formes.


Tout me sert -- une rencontre, une attente, une musique, un visage, un chagrin, la lumière.

Je n'ai pas assez de temps pour peindre tout cela.


C'est extraordinaire. En ce moment, tout est là, la vie joue son théâtre pour me permettre d'exprimer sous forme plastique.


Amour de l'art.



15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page